Le Monde de l'Ostéopathie N°6, Mars 2013

Le monde de l'Ostéopathie N°6.
Article de fond sur les causes possibles de champs électromagnétiques concernant les céphalées

(version pdf)         

Ondes électromagnétiques et céphalées
Les ondes électromagnétiques impactent la santé humaine à de multiples niveaux. Si leurs effets ne sont pas contrôlés, les soins prodigués vont soulager une conséquence sans traiter la cause. Mais quelle relation entre céphalées, champs électromagnétiques artificiels et ostéopathie ?


Le propos de cet article concerne les céphalées dites fonctionnelles et les migraines, partant du principe que toute pathologie organique est éliminée par un examen médical complet. L’origine des céphalées fonctionnelles n’est pas toujours bien définie. En général classées en fonction de leurs causes suspectées, certaines sont du ressort de l'ostéopathe. Dans les facteurs originels possibles, l’exposition grandissante aux ondes électromagnétiques est aujourd’hui à prendre en compte. Il y a plusieurs explications, que nous allons passer en revue. Par exemple, des troubles de la convergence induits par l’exposition aux ondes modifient la position de la tête et entrainent des blocages des 2 premières cervicales. S’ensuivent des céphalées. Quand un soin ostéopathique est alors donné, comment est-il possible dans ce contexte de le pérenniser ? Quelles solutions peuvent être mise en œuvre pour se prémunir des effets des ondes ?


Pourquoi les ondes ont-elles des répercussions sur l’organisme ?
Les cellules, et les ions nécessaires au fonctionnement des protéines, génèrent naturellement diverses émissions électromagnétiques cohérentes, dans un très large spectre de fréquences (des ELF – Extrêmement Basses Fréquences – aux micro-ondes).
Or les appareils tels que les portables, ordinateurs, antennes relais, bornes wifi… émettent aussi des champs électromagnétiques, à des fréquences correspondant aux mêmes plages que celles du spin (la rotation) des ions de nos cellules, ainsi que de celles des résonances cavitaires des protéines qui permettent entre autres l’activation de leurs récepteurs propres. Par exemple, les ions Ca++ et Mg++ oscillent latéralement entre 1 et 2 Gigahertz (micro-ondes), qui sont précisément les fréquences des porteuses des téléphones portables.
En physique élémentaire, quand des ondes de fréquences similaires se superposent, cela crée des phénomènes de résonance. Cet effet de résonance va ici perturber les mouvements des ions au niveau cellulaire. Les concentrations intra et extra cellulaires de ces ions vont alors être modifiées. Vont s’ensuivre des troubles physiologiques aux niveaux nerveux, hormonal, immunitaire, musculaire et articulaire (TMS..), génétique, ainsi qu’au niveau des organes de la tête.

Des études montrant la survenue de céphalées après exposition aux ondes
Plusieurs études mettent en évidence la survenue de céphalées après expositions aux ondes électromagnétiques. L’une d’elle concerne les symptômes de stress étudiés dans le protocole du Pr. D. Clements-Croome (Reading University - UK)*, avec des symptômes de types neuropsychique, fonctionnel et inflammatoire. Et d’autres comme celles de Hocking, 1998 ; Oftedal et coll., 2000*.


Pourquoi les ondes peuvent-elles entraîner des céphalées ?

Les troubles de convergence :

Différentes études* ont montré que des personnes exposées aux ondes (ordinateurs, téléphones portables…) présentent parmi les symptômes fréquemment décrits, des céphalées. Le professeur Mikio Miyata de l’Université de Médecine de Kitasato au Japon, ophtalmologue universitaire, a mis en évidence qu’une des origines possibles des céphalées serait des troubles de convergence issus d’une exposition régulière à des écrans d’ordinateur. Pour diminuer la tension des muscles oculomoteurs, les sujets modifient la position de leur tête et leur posture : modification du cardan occipito atloïdien et du fonctionnement des ATM. Cela entraîne l’activation de chaînes descendantes qui créent des dysfonctions articulaires de compensation, au niveau des 2 premières cervicales.
Même si le soin ostéopathique est efficace, de nouvelles expositions régulières aux ondes vont réenclencher des troubles de convergence…


Les modifications des pivots ostéopathiques :
La description des pivots correspond à la « carte magnétique » décrite par le Pr. Yves Rocard. De fait, ces pivots sont des zones à forte concentration de cristaux de magnétite (Kirschving). Il a été démontré leur perturbation, il y a de nombreuses années, suite à l’exposition aux champs électromagnétiques artificiels. Et cette perturbation peut être à l’origine de céphalées.


La perméabilité de la barrière hémato-encéphalique
Plusieurs études montrent l’augmentation de la perméabilité de la barrière hémato-méningée. Cette barrière met normalement le cerveau à l'abri des substances toxiques véhiculées par le sang périphérique (Persson et coll., 1997 ; Schirmacher et coll., 2000)**. Cette augmentation de la perméabilité peut créer des micro-œdèmes dans le cerveau, générateurs de maux de tête.
L’ostéopathe percevra des changements frappants s’il examine en ostéopathie crânienne un individu, avant et après une communication de 6 minutes.

La mise en cause de l’oxyde nitrique
L'oxyde nitrique (NO) est un marqueur d'inflammation tissulaire, de souffrance cellulaire et de stress biologique.
Une étude* a été menée à Moscou en 2000, quand les téléphones n’étaient pas très répandus. Après 2 semaines d’utilisation du téléphone, on constate une augmentation de 40% de la concentration en oxyde nitrique dans l’air expiré par les sujets.
Cet oxyde nitrique peut indiquer une inflammation des tissus proches de l’oreille, et expliquer pourquoi certaines personnes ont une sensation de chaleur quand elles téléphonent. La sensation de chaleur n’est donc probablement pas uniquement due à l’augmentation de température du téléphone.
Les normes précisent que le temps maximum de communication doit être de 6 minutes avec repos de 2 heures afin de refroidir les liquides cérébraux.

J. Olesen a montré le rôle de l’oxyde nitrique dans le déclenchement de la migraine. Par contre, suite à son étude**, la recherche de médicament contre la migraine s’oriente vers l’inhibition de la production de NO ou sa désactivation ! Le médicament traitera donc le symptôme, et non la cause.

L’exposition aux ondes d’un téléphone portable provoque une augmentation de l’oxyde nitrique exhalé, ce qui va dans le sens de la physiopathologie des migraines. En compensant les effets biologiques des ondes, on ramène à la normale le taux d’oxyde nitrique. La conséquence en est une disparition de cette sensation de chaleur au niveau de l’oreille.

La baisse de la mélatonine
Le professeur M. Bastide et BJ. Youbicier-Simo ont mis en évidence une diminution de 80% de la mélatonine pour des organismes vivants exposés aux ondes électromagnétiques, lors d’études en 1997 et 2001 à l’Université de Montpellier-1 *. Parallèlement, une étude*** récente faite à Sao Paulo sur 32 personnes atteintes de migraines chroniques a mis en évidence que la prise de mélatonine en plus de leur traitement, pour 80 % d’entre eux, a considérablement amélioré leurs maux de tête, voire les a stoppés.
Si on croise ces données, on voit l’importance de ramener le taux de mélatonine à la normale en rendant biocompatibles les ondes auxquelles nous sommes exposées.

Les solutions pour compenser le stress électromagnétique
En plus d’un soin prodigué ou d’un traitement naturel proposé, peut-on agir sur tous ces désordres générés par les ondes, et mettre de son côté les meilleures chances de traiter les céphalées ?
Il existe aujourd’hui une technologie appelée CMO, ou Oscillateur Magnétique de Compensation. Elle se compose d'une solution saline oscillante (non ionisante et non toxique), structurée par une charge électromagnétique qui est fonction du matériel et des fréquences à protéger. Cette technologie CMO ramène à la normale les paramètres biologiques perturbés par les ondes électromagnétiques*.



Le principe des CMO n’est pas d’absorber les ondes, mais de générer un signal de compensation hyper faible, dans le même ordre de puissance de ce qu’émet le cerveau (un million de fois plus faible que le rayonnement d’un téléphone). Ces champs hyper faibles entrent en résonance avec les récepteurs des organismes vivants. Ils vont maintenir les signatures électromagnétiques notamment des ions calcium, magnésium, potassium, etc. La compensation des champs électromagnétiques se fait donc à l’origine même de la perturbation, ce qui explique pourquoi c’est l’ensemble des paramètres biologiques qui sont ramenés à la normale. Ils maintiennent un fonctionnement électromagnétique naturel des cellules jusqu'aux organes, comme le cerveau ou l'œil. La technologie CMO n’agit pas sur le fonctionnement des appareils, puisque son action se porte directement au niveau cellulaire.
Cette technologie est reconnue par des grandes écoles de naturopathie en France. Elle a aussi été récemment reconnue et autorisée par le Ministère de la Santé, qui a déclaré (AFSSAPS / PV N°168) qu'elle représente « un excellent moyen de nous protéger efficacement (…)».


A retenir : en proposant à vos patients de se protéger contre le stress électromagnétique, vous permettez alors au soin que vous leur avez donné d’être mieux intégré, mieux pérennisé. Pour les céphalées, vous agissez non seulement sur les troubles de convergence, mais également sur les autres paramètres participant à leur physiopathologie.

 

En pratique : cette technologie est distribuée dans les boutiques de plusieurs écoles de naturopathies, dans la plupart des magasins bio, et sur internet (www.cem-vivant.com par exemple).
Article rédigé par les Drs R. Messagier et MF. Paya en collaboration avec Elise Giradi, biologiste, naturologue et enquêtrice médicale.

* cf. site www.cmo-comosystems.com.
** Revue : Pharmacology & therapeutics 2008. Volume 120 N°2 Pages 157-171 - Novembre 2008. Résumé sur le site dx.doi.org
*** Hôpital israélite de Sao Paulo (Brésil) publié en octobre 2004 dans le journal Neurology, en prévention des migraines - article publié sur le site suisse bluewin.ch en oct. 2004 et adapté par creapharma.ch

****

http://www.lemondedelosteopathie.fr/Les-Cephalees_a251.html?TOKEN_RETURN

Les céphalées 

Le sommaire de votre N°6 Du Monde de l'Ostéopathie; 

Dossier _ Les céphalées, mise au point, classification, sources et étiologies
Dossier _ Les céphalées, prise en charge ostéopathique
Dossier _ Diagnostic et traitement ostéopathique des céphalées de l’adulte
Nutrition _ Céphalées, ostéopathie et micronutrition
Nutrition _ Le mal de tête inexpliqué
Médical _ L’ostéopathe face à une migraine : penser à l’estomac
Découverte _ Ondes électromagnétiques et céphalées
Découverte _
Céphalées en médecine chinoise
Expérience _ Ostéopathie et hypertension artérielle
Ouverture _ Dents et céphalées
Ouverture _ V Spread et incompétence valvulaire jugulaire interne
Psychologie _ La peau et le psychisme
Chronique_ L’ostéopathie : une clef pour la fin des Anciens Temps et le début
des Nouveaux Temps… ?
 

Réalisations Amenothès Conception